France – FEVAD Securisation Moyens de Paiement

Temps de lecture estimé : 3 min

"FEVAD Monetique Paiement" en ligneFEVAD Securisation Moyens de Paiement

La FEVAD (Fédération ECommerce et Vente à Distance)  diffuse son observatoire sous la forme d’un livre blanc intitulé « La sécurisation des paiements sur internet au cœur des préoccupations des e-commerçants« . Avec des chiffres encourageant grâce à une baisse enregistrée de la fraude en ligne sur les paiements en 2012 qui représente 0,290% contre 0,341% en 2011, il n’en reste pas moins que les acteurs du ECommerce (cf. article Résultats premier semestre 2013) doivent rester vigilant sur une fraude par carte bancaire et une pratique d’achats en ligne (émergence du paiement mobile) qui évoluent souligne la fédération.

Plusieurs orientations sont proposées afin de maintenir la confiance du consommateur et du commerçant, principaux acteurs de la monétique, lors d’achats en ligne. Notamment une concertation plus étroite des acteurs de la chaine de valeurs du paiement les banques, les PSP et les forces de Police. La position de la FEVAD est de laisser au commerçant le choix du moyen de sécurisation le mieux adapté à son activité et environnement.

Autre sujet de la fédération, celui de permettre au E-Commerçant de mutualiser certaines données du client avec des prestataires partenaires afin de mieux lutter contre la fraude. Ce sujet sensible actuellement  s’oppose aux recommandations de la CNIL qui ne souhaite pas une dérive vers une exploitation des informations à des fins commerciales (cf. article Espionnage industriel) .

Une source de fraude est pointée du doigt par la FEVAD, celle d’une meilleure  sécurisation des données de la carte bancaire dans le Monde physique car elles sont utilisées pour le commerce en ligne. Cette typologie de fraude ne provenant pas d’une faille de l’environnement Internet mais bien de mesures non adaptées de protection dans le monde de proximité.

Autre sujet de préoccupation, il n’existe pas de solution universelle adaptée à un environnement ouvert comme Internet. Malgré le succès de l’utilisation du système 3D Secure (cf. article Baromètre 3D Secure) par 50% des commerçants membres de la FEVAD, une approche complémentaire par les risques permettrait une efficience meilleure.

Enfin, adapter une solution de sécurisation des paiements en réponse à l’essor du Mobile Commerce. La diffusion grand public du E-Wallet ou portefeuille digital est encouragé par la fédération.

Si la FEVAD, à raison, exprime des orientations légitimes d’amélioration de la lutte contre la fraude se faisant ainsi le porte-parole de commerçants pratiquant la vente à distance, certaines de ses revendications sont incomplètes. Ainsi, nulle mention du suivi des recommandations du PCI Council (cf. article PCI-DSS 3.0) dont on sait qu’elles ont pour vocation d’améliorer la fraude des paiements par carte bancaire sur Internet. Une information à ce sujet permettrait d’éclairer le consommateur sur le niveau de sécurité et le taux de conformité des sites marchands, contribuant également à la confiance en ligne.

De même, l’exploitation des données du consommateur (cf. article Le Monde sous surveillance) comme outil de lutte contre la fraude, avancé par la fédération, doit en contrepartie être assortie de garanties quant aux risques réels d’une utilisation à des fins commerciales. On sait aujourd’hui que ce sujet est très sensible à la suite d’abus de grandes sociétés (constructeurs, opérateurs, etc.) dont la Presse s’est faite l’écho comme d’interconnexions avec les gouvernements au nom de la sécurité nationale ou internationale.

Le sujet de la fraude en ligne par carte bancaire est loin d’être épuisé et une réflexion intégrant ces deux points restés en suspens devrait être menée afin de prendre en compte l’ensemble des facteurs clés de succès qui contribuent à la confiance d’un environnement prometteur. Le smartphone, annoncé comme le prochain canal de vente en ligne, doit être protégé (cf. article Iphone 5S) et les données du paiement sécurisées avec une certification reconnue avant toute exploitation commerciale. Ce n’est malheureusement pas la tendance actuelle avec des initiatives majoritairement privées et un risque supporté essentiellement par les banques.

A ce titre, la FEVAD peut contribuer à l’amélioration des réflexions et prise de décisions en ce sens avec les acteurs spécialistes de la chaine de valeurs du paiement sur Internet.

La rédaction

All Rights Reserved – Tous Droits Réservés

www.moneticien.com

Pour aller plus loin : Lire le Communiqué de Presse  Fevad-Securisation-moyens-paiement

Georges Langeais

Ingénieur informatique, diplômé Executive MBA. Professionnel de la « Monétique, Sécurité et Ecommerce » auprès d'acteurs majeurs (Banque, Éditeurs - France - Europe - USA). Enseignant Chercheur & Maitre de Conférences Associé (Moyens de Paiement - Cybersécurité - Transformation Digitale).

Top