USA – EMV séduit après la vague de fraude par carte bancaire

Temps de lecture estimé : 4 min

"Monetique-EMV""EMV séduit après la vague de fraude par carte bancaire

La fraude subie par les marchands américains au cours de ces derniers mois et la colère des consommateurs après les affaires « Target«  et plus récemment « Michaels » (lire notre article) a fini par sensibiliser le Sénat américain afin que des mesures drastiques soient prises rapidement. C’est ainsi que le sujet de la « norme EMV » (la puce au standard EuroCard-MasterCard-Visa), déjà adoptée par l’Europe, a été présentée au Sénat américain, le 3 février dernier pour ses atouts contre la fraude, par les représentants des principaux consortiums bancaires. Le Sénat américain est convaincu aujourd’hui des limites et de l’obsolescence de la carte bancaire dont l’opération est toujours réalisée aux États-Unis sur la base de la piste magnétique. Une aubaine pour la France qui fêtera les quarante ans de la commercialisation de la carte bancaire à puce et de l’interbancarité. Alors, « has been«  la carte à puce de Monsieur « Roland Moreno » ?

La tendance du marché de la monétique est peu enclin aujourd’hui à l’innovation sur base d’une carte à puce afin de l’adapter aux enjeux des futurs usages des consommateurs (à l’exception de la dématérialisation du Titre-Restaurant annoncée pour le mois d’avril prochain – lire notre article sur Conecs). Pourtant, si on regarde le chemin parcouru, la technologie de la puce résiste toujours aux hackers, preuve d’un concept éprouvé, malgré son âge.

L’ampleur de la fraude actuelle à grande échelle aux États-Unis (plusieurs millions de porteurs concernés) a convaincu certains sénateurs d’abandonner l’émission de cartes à piste pour une migration à la carte à puce. Conduit par le Sénateur Marc Warner – Président de la Commission Bancaire, ce dernier a conclu lors de la séance d’audit des experts EMV « une transaction en mode CHIP and PIN (puce et code confidentiel) est bien plus sécurisée qu’en utilisant le mode piste et signature actuel« . Ces propos ont été rejoints par Madame Mallory Duncan, représentante de la « National Retail Federation » , qui a ajouté « ce dont nous avons besoin pour nos banques et systèmes de paiement, c’est d’une carte bancaire qui ne soit pas si facilement falsifiable« .

Source : CBS TV

La chaîne CBS TV n’est pas tendre avec le retard pris par les États-Unis. On y apprend ainsi que seuls 10% des terminaux de paiement sont compatibles EMV, contre 77% pour le Canada et l’Amérique du Sud et 94% pour l’Europe.

L’idée de l’adoption de la carte à puce fait donc son chemin et on peut-être confiant aujourd’hui quant à une issue favorable pour la migration prochaine des consommateurs américains vers une carte bancaire à puce EMV. En effet, seule la puce permet d’éradiquer la fraude de proximité (paiement et retrait) et contribuera à retrouver la confiance du consommateur et du marchand en un moyen de paiement, le plus diffusé aujourd’hui dans le Monde.

Cependant, les questions qui restent en suspens aujourd’hui dans le monde de la monétique sont :

  • Comment sécuriser l’environnement du paiement à distance en utilisant les principes qui ont fait le succès de la carte à puce pour le paiement de proximité (interbancarité, universalité, authentification du porteur avec charge de la preuve de son engagement) ?

  • Mais aussi, sur quelles bases réaliser des opérations sécurisées depuis un mobile ?

  • ou encore, quelle solution de paiement acceptant une opération multi-canaux ?

Nous traiterons de cette question lors d’un prochain article. Stay tuned !!!

Très bonne semaine

La Rédaction

All Rights ReservedTous Droits Réservés

This page is entirely protected by the « Digital Millennium Copyright Act » : « no part of this information may be reproduced, stored in a retrieval system or transmitted, in any form or by any means (electronic, mechanical, recorded or otherwise), without prior permission of MONETICIEN.COM. Any use of this information to target advertising, or similar activities, is explicitly forbidden and may be prosecuted. MONETICIEN.COM requests notification of any such activities or suspicions thereof. ». For additional information, please visit our page « Legal Notice« . Violators will be prosecuted.

Conformément à la législation française en vigueur relative à la « Propriété intellectuelle » , à la « Confiance dans l’Économie Numérique » et au « Code Pénal«  : « Toute utilisation, reproduction, transfert ou stockage d’une œuvre de l’esprit, quel que soit son support, sans une une autorisation préalable écrite et explicite de MONETICIEN.COM et ce, quelle que soit la date de sa publication, est rigoureusement interdite« . Tout contrevenant s’expose à des poursuites judiciaires. L’accès aux données du site de MONETICIEN.COM vaut un consentement sans réserve des conditions détaillées sur la page « Infos Légales« . Le contenu de ce site n’est pas en mode de contenu libre « NOT OPEN-DATA WEBSITE » . Toute action visant à aspirer nos données fera également l’objet de sanctions pénales (judiciaires, voie de Presse).

Pour adhérer à Monéticien et lire une information objective, indépendante et dédiée aux professionnels, renseignez le formulaire ci-après, en précisant vos coordonnées professionnelles et nous vous contacterons.

[contact_form]

Georges Langeais

Ingénieur informatique, diplômé Executive MBA. Professionnel de la « Monétique, Sécurité et Ecommerce » auprès d'acteurs majeurs (Banque, Éditeurs - France - Europe - USA). Enseignant Chercheur & Maitre de Conférences Associé (Moyens de Paiement - Cybersécurité - Transformation Digitale).

Top