Quel avenir du Titre-Restaurant Dématérialisé ?

Temps de lecture estimé : 7 min

Quel avenir du Titre-Restaurant DématérialiséQuel avenir du Titre-Restaurant Dématérialisé ?

C’est le second volet de notre dossier intitulé « Quel avenir du Titre-Restaurant Dématérialisé » . Rappelons que ce marché, qui pèse près de 6 milliards d’euros en France, s’était développé sous l’impulsion des opérateurs historiques que sont « Edenred » (Ticket-Restaurant), « Groupe UP » (Chèque-Déjeuner), « Natixis » (Apetiz) et « Sodexo » (Pass-Restaurant).

Nous nous sommes intéressés à une affaire en cours qui vient obscurcir le paysage du « Titre-Restaurant Dématérialisé » . Une question de concurrence, sur fond de déploiement et de distribution auprès de salariés (les bénéficiaires), d’affiliés (les commerçants) et d’entreprises adhérentes au système (les financeurs).

Vous trouverez ci-après, le plan de notre dossier dont le second volet s’intitule « Quel avenir du Titre-Restaurant dématérialisé » est une exclusivité de la rédaction de Moneticien.

  1. L’histoire et ses premiers enseignements,
  2. Bis repetita placent ?
  3. Rappel du contexte de marché
    1. Redistribution des cartes depuis la dématérialisation,
    2. Part de marché des acteurs du Titre-Restaurant,
    3. Analyse des premiers résultats
  4. Examen de la saisine sur le fonctionnement des opérateurs
  5. Conclusion

Vous pouvez également accéder aux précédents articles publiés (interviews, étude sectorielle) en vous rendant sur la page « Fournisseurs de Titre-Restaurant Dématérialisé, lequel choisir ? » .

3. Rappel du contexte de marché

3.1 Redistribution des cartes depuis la dématérialisation

Les deux premiers chapitres de notre enquête ont été publiés au mois d’octobre dernier dans un article intitulé « Entente sur le Titre-Restaurant dématérialisé ? » . Vous le savez certainement, le « Titre-Restaurant » sur support papier est progressivement appelé à disparaitre pour être remplacé par deux supports de paiement, et selon trois approches possibles :

  • La carte bancaire, retenue par les opérateurs historiques et certains nouveaux entrants,
  • Le smartphone, choisi par une minorité de nouveaux entrants,
  • Le mix-paiement, carte bancaire et smartphone compatibles.

Du moins c’est le souhait du gouvernement français qui s’inscrit dans une volonté de réduire les espèces en circulation dans le pays. Ces deux supports de paiement ne sont pas en concurrence frontale. Ils cohabitent dans les propositions qui sont faites aux affiliés, aux salariés et aux entreprises du secteur. Rappelons aussi que l’offre de services de paiement se veut simple, rapide et sécurisée sur le marché de la restauration de millions de salariés en France. Les trois offres bénéficieront probablement à termes de la généralisation de la fonctionnalité du « paiement sans-contact » . Mais ne nous avançons pas trop.

Quel avenir du Titre-Restaurant Dématérialisé MonétiqueSource : Moneticien.com – Janvier 2017

C’est un marché qui s’est également ouvert à la concurrence, avec de nouveaux acteurs que sont respectivement, « Crédit-Mutuel » (Monetico-Resto), « Digibon » (LunchbonCard), « Monéo-Resto » (Titres-Restaurant),  et « Resto-Flash » . Une belle opportunité à saisir lors de la migration d’une solution papier à une réponse dématérialisée du paiement. Mais les opérateurs historiques et les nouveaux entrants se battent-ils à armes égales ? C’est du moins l’interrogation légitime des derniers entrants. La question soulevée porte sur l’accès à ce nouveau marché et les facteurs qui accélèrent ou freinent une saine concurrence sur ce secteur.

Sur le papier, les conditions d’une concurrence ouverte sont bien réunies, chaque opérateur (historique, nouvel entrant) se différenciant par des offres de produits et de services distincts. Dans les faits, c’est moins évident. Depuis l’ouverture de ce marché en juin 2013, on relève plusieurs points qui méritent qu’on s’y attarde. Cette partie est réservée à nos adhérents, la suite en lecture libre ci-dessous (nous contacter en cliquant sur la page « Adhésion » ou en renseignant le formulaire en bas de page pour un premier contact).

Accès Adhérents

Fin du second volet intitulé « Quel avenir du Titre-Restaurant Dématérialisé ? » . Pour accéder au prochain épisode de notre dossier, cliquez sur le lien suivant « Saisine contre les opérateurs historiques du Titre-Restaurant » . En cours de validation. Merci de votre patience.

La Rédaction

MONETICEN.COM – All Rights ReservedTous Droits Réservés

English Readers : This page is entirely protected by the « Digital Millennium Copyright Act » applying in the USA. Articles 1, 2 and 3 from « The Computer Misuse Act » in the UK are also applying . We daily monitor all trafic of our website and register all suspect activities in order to provide sufficient proofs. Read our « Legal Notice » for further details.

Lecteurs francophones : Cette page est protégée par la législation française des codes de la « Propriété intellectuelle » , de la « Confiance dans l’Économie Numérique » et du « Code Pénal » . Nous scannons quotidiennement le trafic sur notre site et enregistrons toute activité suspecte pour une production de preuves devant la justice. Tout contrevenant s’expose à des poursuites judiciaires. Pour plus d’informations, consultez notre page « Infos Légales« .

[contact_form]

Georges Langeais

Ingénieur informatique, diplômé Executive MBA. Professionnel de la « Monétique, Sécurité et Ecommerce » auprès d'acteurs majeurs (Banque, Éditeurs - France - Europe - USA). Enseignant Chercheur & Maitre de Conférences Associé (Moyens de Paiement - Cybersécurité - Transformation Digitale).

Top