Chine – La banque Centrale veut réglementer les paiements mobiles

Temps de lecture estimé : 2 min

"paiement-mobile-Chine"

La banque Centrale veut réglementer les paiements mobiles

L’enthousiasme de la Chine pour le paiement mobile oblige la Banque Centrale à devoir réglementer ce secteur d’activités à fort potentiel. Vous trouverez ci-dessous, un article de Global Times paru ce matin et traduit pour la circonstance en français.

La Rédaction

Un responsable de la Banque Populaire de Chine ( BPC ) a déclaré que la Banque Centrale est en train d’élaborer des règles de paiement pour réglementer les paiements mobiles basés sur le téléphone portable, ces propos ont également été rapportés du Xinhua -run Economic Information Daily ce mercredi.

Monsieur Fan Shuangwen, Directeur-Adjoint du Département de la BPC a déclaré, lors d’une conférence de l’industrie du paiement sur le mobile, que la rédaction des règles opérationnelles suivra les principes de promotion de l’innovation, d’un marché unifié avec l’inclusion de tous les acteurs du marché, mais aussi de laisser le marché jouer le rôle de premier plan.

Le Paiement Mobile est basé sur le téléphone portable et permet de réaliser des opérations de proximité ou à distance. Il permet aussi aux gens d’utiliser les appareils mobiles pour s’échanger des informations et effectuer un paiement par le biais de technologies de communication à courte portée (Wifi et BlueTooth).

Le paiement de proximité est l’un des deux types de paiement mobile en termes de gamme de communication. L’autre est le paiement à distance qui est utilisé dans les paiements en ligne. Monsieur Fan a dit que l’industrie du paiement mobile en est encore à ses balbutiements en Chine et les acteurs du marché sont encore dans une phase d’exploration des modèles commerciaux et technologiques.

Les politiques gouvernementales devraient encourager les innovations commerciales et guider la coopération entre les différents secteurs impliqués dans le paiement mobile, étant donnée la diversité de la chaîne de valeur et la complexité des intérêts des acteurs, a t-il ajouté. La Banque Centrale continuera à améliorer la réglementation du secteur d’activités des paiements mobiles.

Pour mémoire, en 2010, la Banque Centrale avait promulgué une information pour réglementer les entreprises évoluant dans le secteur du paiement mobile, comme les institutions non-financières en Chine. La règle stipulant que les institutions non – financières doivent obtenir une licence pour fournir des services de paiement mobile. Jusqu’à présent, 37 établissements de paiement ont obtenu cette licence poursuit M. Fan.

Avec la pénétration croissante des smartphones et des réseaux 3G (bientôt la 4G) et la croissance des applications de l’Internet mobile, le paiement a connu un développement important en Chine. Les institutions financières, les opérateurs non-financiers, les fournisseurs de paiement mobile tiers (PSP) et d’autres ont tous partiipé à a croissance de ce secteur.en plein boom.

Attirés par le potentiel et les possibilités offertes par le paiement mobile, trois grands opérateurs de télécommunications en Chine ont évolué avec des offres sur ce nouveau marché du paiement mobile.

Pendant ce temps, les fournisseurs de services de paiement tiers, tels que Alipay qui évolue dans l’E-Commerce ou encore les géants Alibaba, Tenpay et Tencent, ont tous migré vers le marché du paiement mobile.

Les dernières statistiques du cabinet d’études Analysys International montrent que le poids d’une transaction de paiement opérée par un tiers en Chine s’établit à 334,3 milliards de yuans (54,7 milliards de dollars) au troisième trimestre de cette année, soit une augmentation de +173,1 % par rapport au trimestre précédent.

Source : Global Times – 11 décembre 2013

Georges Langeais

Ingénieur informatique, diplômé Executive MBA. Professionnel de la « Monétique, Sécurité et Ecommerce » auprès d'acteurs majeurs (Banque, Éditeurs - France - Europe - USA). Enseignant Chercheur & Maitre de Conférences Associé (Moyens de Paiement - Cybersécurité - Transformation Digitale).

Top